• Catégoriser avec le programme 2015 ?

    Pour apprendre à mes élèves à catégoriser, j'utilise avec profit la méthode Catégo de Sylvie Cèbe, Roland Goigoux et Jean-Louis Paour. Mais est-elle encore encouragée par le nouveau programme et dans quel objectif ?

     

    POURQUOI apprendre à catégoriser ?

    ·        Catégoriser c’est « considérer de manière équivalente des objets, des personnes ou des situations qui partagent des caractéristiques communes. » (Sylvie Cèbe)

    ·        « Catégoriser, c’est réduire la complexité du monde et mettre de l’ordre dans ses connaissances en les subdivisant en catégories. » (Jean-Louis Paour)

    ·        « D'autres activités [parmi lesquelles la catégorisation] ne visent plus la rencontre, la compréhension et la production des mots mais l'organisation du vocabulaire ainsi conquis pour en faciliter la mobilisation et la mémorisation à long terme » (Philippe Boisseau).

     

    Le PROGRAMME suggère-t-il un apprentissage à part entière ?

    Quelle est la place d’un apprentissage formel de la catégorisation dans le nouveau programme pour la maternelle ? La notion apparait bien dans les domaines du langage et de la structuration de la pensée mais pas explicitement dans les attendus de fin de maternelle.

    Domaine : Structurer sa pensée – Explorer des formes, des grandeurs, des suites organisées

    Programme 2015 pour la maternelle : « À l’école, ils sont incités à « mettre ensemble ce qui va ensemble » pour comprendre que tout objet peut appartenir à plusieurs catégories et que certains objets ne peuvent pas appartenir à celles-ci. »

    Objectifs de fin de maternelle : Il n’en existe pas en dehors du critère de la forme : « Classer des objets en fonction de caractéristiques liées à leur forme. »

     

    Domaine : Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions – L’oral - Comprendre et apprendre

    Programme 2015 pour la maternelle : « Les moments de réception où les enfants travaillent mentalement sans parler sont des activités langagières à part entière que l’enseignant doit rechercher et encourager, parce qu’elles permettent de construire des outils cognitifs : reconnaître, rapprocher, catégoriser, contraster, se construire des images mentales à partir d’histoires fictives, relier des événements entendus et/ou vus dans des narrations ou des explications, dans des moments d’apprentissages structurés, traiter des mots renvoyant à l’espace, au temps, etc. »

    Objectifs de fin de maternelle : « S’exprimer dans un langage syntaxiquement correct et précis. »

     

    « Tableau interactif des nombresAu marché : jeu de décomposition des nombres »
    Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :